Archives de catégorie Arts et cultures

ParDaoud Ahmat Younous

MAHAMAT ALI HAMAT

«MIROIR SANS TACHE», c’est ainsi qu’ils ont nommé la compagnie artistique CAMST, pour refléter l’identité culturelle et artistique Tchadienne.

Mahamat Ali Hamat, mari et père de huit enfants, a un sens de responsabilité admirable et un goût particulier pour le cinéma.

  • 2004 Auteur, acteur & Assistant réalisateur, dans le Film « L’Amour au Sein de la Famille »
  • 2009 -2010 Co-auteur, Réalisateur et Acteur principal du Film « BADAWIA »
  • 2008 -2009 Assistant –réalisateur et Acteur du Film « AL ASRAR »
  • 2009 -2010 Acteur principal du Film « 02 Février »
  • 2011 -2012 Acteur et Assistant Réalisateur du Film « LES JEUX DU DESTIN»
  • 2012 -2013 Co-auteur et Co-réalisateur, du Film magazine « LA PIS CULTURE AU TCHAD, « La Grande Ferme Du Chari »
  • 2012 -2013 Assistant Réalisateur, et Acteur principal du film « COHABITATION »
  • 2014 Stage sur la réalisation des reportages pour la télévision a AL-NASSR Radio -Télévision
  • 2016 -2018 Co- auteur et Co-Réalisateur & acteur principal du Film « MOUKHBAR 1, 2 & 3»

Fervent croyant et leader du cinéma tchadien, Mahamat Ali Hamat a des rêves démesurés, et une imagination toujours en éveille.

ParDaoud Ahmat Younous

Mahamat Ali Saleh

Artiste dans l’âme, Mahamat Ali Saleh, peintre talentueux, par deux fois lauréat d’exposition, cinquantenaire du Tchad en 2010 et d’exposition d’art au Festival Culture Saharienne Fada 2012. Très actif dans les associations, formateur des arts plastiques.

Créativité et passion, technicien de l’institut des Beaux-arts à Benghazi, initiateur de monument de l’ENA Tchad cinquantième anniversaire, de logo d’OTT, aussi de l’œuvre d’art offert au Président de la République au cinquantenaire de ZAKOUMA, et beaucoup d’autre réalisation pour le plaisir et la passion démontrant la particularité et la grande finesse de son esprit d’artiste.

ParDaoud Ahmat Younous

Saleh Adam Sambo

“L’art c’est l’artiste… L’artiste c’est l’espoir”

Marie et père de trois adorables enfants. Saleh Adam Sambo en trois mots: simple, timide et très sympa.

Acteur et réalisateur des films. Il commence dans une troupe théâtrale «  Jeune fantastique » en 2004.

Il tourne son tout premier film en 2006 titré Marabout Al-khachach. Un vrai déclic.

Il enchaîne avec le film Cohabitation de Yasmine Abdallah en 2008. Le film Anti-fraude avec Mandargué, assurant le rôle de chef de bureau.

En 2015, le film Contre Boko Haram, rôle de ministre.

En 2016, dans film Haya zaoudjiya.

Aussi dans film de Sadiya Ibrahim al-aguir titré kayda Al nissaa et dans un autre film intitulé Mara zéné.

En 2016, son film warassa.

En 2017, a Abéché avec le compagnie artistique Alhilal, son film la vie de Souad, mariage précoce, Bouchra et achane rédé.

En cette année 2020, un film avec le grand cinéaste Mahamat Saleh Haroun, pas encore sortie.

De spots publicitaires, des clips avec Yasmine Abdallah.

En ce moment, il nous prépare une gigantesque surprise, un nouveau film.